Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme en France.

Un examen clinique de vos seins (palpation) par un professionnel de santé est recommandé tous les ans dès l’âge de 25 ans.

Tous les deux ans, si vous avez entre 50 et 74 ans, vous êtes invitée à faire pratiquer une mammographie et un examen clinique chez un radiologue agréé, dans le cadre du programme de dépistage organisé du cancer du sein. L'ensemble est pris en charge à 100% par l'assurance maladie, sans avance de frais.

Cette mammographie gratuite fait l’objet d’une double lecture, ce qui rend les  résultats plus fiables.

 Les BONNES PRATIQUES :

  • Un examen gynécologique : Tous les ans.
  • Un examen clinique des seins : Tous les ans.
  • Un frottis cervico-utérin : Tous les 3 ans

J'ai un facteur de risque personne ou familial. Que dois-je faire ?

Si vous avez des antécédents personnels ou familiaux de cancer, des modalités spécifiques de dépistage sont recommandées. Vous trouverez toutes les informations sur le site http://www.e-cancer.fr/.  

Chaque année, le Comité organise en Corse du Sud, dans le cadre d’Octobre Rose, une marche pour sensibiliser la population. Des actions de prévention sont organisées pour sensibiliser la population à l’importance du dépistage précoce.

 Le 12 octobre 2013, une Convention pour l’identification et la prise en charge des familles à risque augmenté de cancer du sein et du colon en Corse a été signée entre l’Institut Paoli-Calmettes (IPC) à Marseille, l’Association Régionale d’Oncologie Corse (AROC), l’Union Régionale des Professionnels de Santé section Médecine Libérale (URPS-ML) et Les Comités de la Ligue contre le cancer de la Corse du Nord et du Sud. Ce protocole a été renouvelé pour une durée de 2 ans.

            Le but de ce projet est d’offrir aux populations ayant une mutation MMR (Syndrome de Lynch), BRCA (Sein/Ovaire) ou aux femmes ayant été traitées pour une maladie de Hodgkin, des dépistages plus précoces plus fréquents et plus sensibles que pour le dépistage de masse. Les surveillances seins/ ovaires comprennent des dépistages précoces (dès 30 ans) par mammographie et IRM annuelles.

 Des consultations d’oncogénétique permettront de cibler ces populations à risque augmenté qui se verront proposer dans un second temps une prise en charge protocolisée et évaluée. Cette prise en charge se fera par des examens plus performants et plus rapprochés que dans le dépistage de masse.

Plus de 300 consultations ont été réalisées en 2015 : 21 porteurs de mutations ont été identifiés, 17 porteurs de mutation sont indemnes et ont été rassurés de ne pas appartenir au groupe familial à risque majeur et rentre dans le circuit du dépistage systématique organisé.